« Here we go ! »

Ça y’est ! Après de très longs mois d’attente, le dernier volet des aventures du plombier moustachu est enfin disponible sur Switch. Après le cultisme Mario 64 de 1997 et l’incroyable aventure galactique de 2007, la firme de Kyoto nous livre son nouveau monstre, un bulldozer destiné à doper les ventes de sa console hybride pour les fêtes !

Vingt années se sont écoulées depuis le premier épisode 3D sur Nintendo 64 et nous attendions tous de savoir avec une certaine fébrilité si cet opus aurait un impact comparable à celui « Zelda – Breath of the wild ». Pas de mauvaise surprise, nous rongeons l’Odyssey depuis de nombreuses heures et sommes en mesure de vous affirmer que cet épisode fera date dans la grande histoire du jeu vidéo.

Nintendo vient donner une nouvelle leçon de gameplay et de fun à la concurrence ! On en parle tout de suite dans cette review pléthorique !

La magie pour petits et grands

Nous n’allons pas vous livrer ici un test complet, de grands sites professionnels font très bien ce travail et attribuent au jeu la note maximale un peu partout dans le monde. Nous allons juste vous donner les quelques éléments qui font la grande force de cet opus des aventures de Mario.

Vous avez aimé l’immensité des épisodes 64 et Wii ? Vous aimez les jeux à la fois accessibles à tous et au challenge relevé pour les gamers plus acharnés ? Ce jeu est fait pour vous. La prise en main est instantanée et le plaisir de découverte immédiat, que l’on soit néophyte ou habitué. Toute la famille peut y jouer à son niveau et évoluer dans l’aventure. Mais pour les plus jeunes et les joueurs très occasionnels, Nintendo a ajouté un mode assisté guidant le joueur via un parcours fléché.

Mais le point ou Mario Odyssey fait incontestablement très mal à la concurrence, c’est sur son gameplay, ou plutôt sa multitude de gameplay !

La transformation a toujours été dans l’ADN de la franchise et pour cet épisode ils ont mis les petits plats dans les grands ! Pas moins de cinquante métamorphoses sont accessibles dans le jeu et à chacune d’elles, une nouvelle façon de jouer et des pouvoirs complètements différents.

Comme un champignon dans les airs, un T-rex sur terre ou un poisson dans la mer, les méthodes et techniques de jeu sont nombreuses, si bien que l’on a jamais l’impression de faire la même chose. Avec notre partenaire de jeu « Cappy », les possibilités semblent infinies !

Entre hommage et modernité

Pour les plus anciens, la nostalgie sera totale dès la première prise en main. La panoplie de mouvements de base de Mario sont exactement les mêmes que pour son illustre ainé « Super Mario 64 ». Triple saut, rebonds contre les murs, saut périlleux arrière, vous retrouverez vite vos marques et serez emportés dans les différentes cartes, comme dans les gigantesques peintures qui ont pavé votre route il y a vingt ans ! Mais cela ne s’arrête pas là, car les passages en 2D (présents dans chaque monde) accompagnés d’une musique typique de l’époque 16bits sauront vous faire sourire et retrouver votre âme d’enfant.

Nintendo a su injecter chacun des codes qui ont fait le succès de sa série, tout en incorporant de nouveaux éléments bien sentis, le chapeau Cappy en tête de liste. Ils sont même allés encore plus loin en mettant l’exploration et la découverte au même plan que le côté « plate-forme » du titre. Chaque recoin de chaque map est à explorer, décortiquer, ratisser au peigne fin, si bien qu’il y a toujours quelque chose à faire, un élément qui attire notre œil, une énigme qui nous fait réfléchir.

Aventure, action, exploration, transformations et plate-forme sont donc au programme de cette « Odyssey » au rythme soutenu si l’on met de côté les centaines de lunes de puissance à collecter pour atteindre le 100%.

« Indispensable »

Nous n’allons pas vous mentir, ce titre est indiscutablement un indispensable de la Switch si vous avez déjà craqué pour celle-ci, mais c’est aussi une excellente raison de vous en procurer une si ce n’est pas déjà fait.

Ce titre vient conclure une année folle pour Nintendo qui réussit l’incroyable pari de l’hybride et signe un retour au premier plan grâce à l’incroyable qualité de ses deux fers de lance : Zelda BOTW et Mario Odyssey.

Cette aventure fera incontestablement date dans l’histoire du jeu vidéo, tant la leçon est totale et la maîtrise virtuose. La firme de Kyoto signe ici l’un de ses titres les plus aboutis en termes de visuels, de gameplay, d’inventivité et d’ingéniosité, le tout servi par une bande son absolument sublime.

Super Mario Odyssey est d’ores et déjà un classique, ne passez pas à côté !

4 thoughts on “Review : Super Mario Odyssey – « It’s time to jump up in the air ! »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *