Dossier – Dragon Ball Super : Clap final, ou pause créative ?

Manga culte publié par le magazine « Weekly Shonen Jump » de 1984 à 1995, Dragon Ball est l’œuvre de tous les records. Adulée par des générations de fans dans le monde entier, quelle ne fut pas notre joie d’apprendre que cette folle histoire dont nous connaissons chaque recoin allait avoir une suite, sur papier et en anime et ce dès l’été 2015…

Située entre l’arc « Majin Boo » et le 28ème tournoi des arts martiaux, le scénario de « Dragon Ball Super » débute quelques temps après la mort du monstre rose. Alors que Goku se pense au sommet, son univers va basculer lorsqu’il rencontre chez Kaioh un personnage aussi singulier que redoutable, le Dieu de la destruction : le seigneur Beerus.

Pulvérisé par une simple pichenette, le chemin du mythique guerrier Saiyen va désormais croiser celui des Dieux et guerriers de l’univers tout entier, ou plutôt du « multivers » tout entier. La mythologie Dragon Ball va drastiquement s’élargir, pour notre plus grand plaisir ! Car cette suite n’est pas un projet comparable au plus que discutable DBGT…

Akira Toriyama en personne a jeté les grandes lignes du projet, tout en signant lui même l’intégralité des « chara-design » ! Dessiné par le mangaka Totoyaro pour sa version manga et développé par la Toei pour ce qui est de l’anime, Dragon Ball Super nous abreuve de combats et de nouvelles histoires depuis bientôt trois ans ! Mais toutes les bonnes choses ont visiblement une fin…

Actuellement au climax du cinquième arc narratif (le Tournoi du pouvoir), l’annonce à fait l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux. Dragon Ball Super fera une pause d’une durée indéterminée, remplacée par un autre anime sur sa case horaire…

Pourquoi arrêter une série au sommet de son succès ? Le manga va-t-il continuer ? Le combat contre Jiren marquera-t-il l’ultime acte des aventures de Sangoku ? Les créateurs sont-ils en manque d’inspiration ? Est-ce une pause destinée à déterminer le futur du manga ?

Tentons de percer le mystère dans ce dossier spécial Dragon ball Super !

( Si vous n’êtes pas à jour sur la série qui en est actuellement à son 126ème épisode, GARE AUX POTENTIELS SPOILERS ! )

Renvoi au mythe à défaut d’en créer un nouveau ?

À bout de souffle, ou toujours plus forts ? C’est la question que nous sommes en droit de nous poser… Que reste-t-il après 3 ans d’exploitations, 2 longs-métrages et bientôt 130 épisodes ?

Après une introduction auprès des Dieux et anges de l’univers grâce aux brillants personnages Beerus et Whis, il est assez évident que les scénaristes de la saga « Super » ont voulu assurer le coup, en puisant dans la mythologie bien connue des spectateurs…

La résurrection du maléfique Freezer, guerrier ultra dépassé par les saiyens depuis belle lurette et sa mise à niveau express en est un parfait exemple ! Certes sa transformation « Golden » (acquise en 4 mois d’entrainement) est rutilante, mais nous n’assistons pas véritablement à une nouvelle histoire. Cet arc n’est ni plus ni moins que le troisième acte du combat contre l’ancien empereur de l’univers, après la bataille sur Namek et son anéantissement par Trunks du futur.

Et justement… En parlant de retour au mythe… Qui fera son retour quelques épisodes plus tard, remontant une nouvelle fois le temps pour demander l’assistance de son père et de Goku ? Le fameux beau gosse à la chevelure bleutée :

Même si l’arc « Black/Zamasu » est très différent de l’arc des cyborgs, les mécaniques utilisées sur une bonne partie de la série restent assez semblables : faire du fan service pour crédibiliser un univers qui manque parfois d’inspiration.

Après le retour de Freezer et celui du fils de Végéta, certains craignaient (à raison) un retour de Cell, arborant lui aussi une nouvelle forme… Heureusement, les scénaristes n’ont pas été jusque-là !

Mais ne soyons pas trop enclin à leur jeter la pierre, nombre d’entre nous ne boudent pas le plaisir de retrouver les héros de leur enfance. Sans compter que deux des cinq arcs développés impliquent le concept de « tournoi d’arts martiaux » si cher à la série, mais cette fois, c’est à l’échelle inter-univers qu’il se dérouleront !

Entre la bataille contre l’univers 6 et le tournoi du pouvoir qui bat actuellement son plein, Dragon ball Super à su se singulariser au travers de ces joutes joyeusement épiques et colorés. Est-ce que ce phénomène de renvoi au mythe s’est arrêté aux mécaniques narratives ? Absolument pas !

Au milieu de ces nouvelles transformations et déferlantes de pouvoir divin, on retrouve bon nombre de clins d’oeil, déguisés en moments hommages, pour palier à une intensité parfois absente (même si nos cœurs de fans vibrent quand même).

Le canon Garric père-fils, hommage au Kamehameha de Goku et Gohan face à Cell, et la transformation de Kale en super-saiyen légendaire en sont des parfaits exemples :

Il y’en a des dizaines dispersés le long de ces quelques 120 épisodes. Ce n’est en soi pas un mal, car ils restent bien mis en scène. Mais pourquoi ne pas inventer autre chose ? Pourquoi ne pas créer de nouvelles séquences cultes ? Les créateurs sont-ils  à ce point ensevelis sous le poids de l’œuvre de Toriyama ?

Nous voyons même Végéta, dans le dernier épisode en date, utiliser la technique sacrifice, qui avait servi à pulvériser le gros Buu, le tout relevé d’un flashback bien appuyé.

Néanmoins, ce fan service se révèle assez efficace pour nous donner le frisson, nous renvoyer en enfance et soutenir les intrigues de Dragon Ball Super, qui du haut de nos âges plus avancés nous paraissent un poil plus légères. Nous déplorerons encore quelques temps ce manque de nouveautés et cette incapacité à s’éloigner un peu plus des sentiers qu’elle a déjà battu tant de fois.

Mais au final qu’importe… Les fans continuent pourtant d’être au rendez-vous (nous les premiers), et assistent à la phénoménal conclusion que nous promets la série de puis de longues semaines ! Il ne reste plus qu’une poignée d’épisodes pour boucler le tournoi du pouvoir, et on peut dire que les combats, tous plus intenses les uns que les autres arrivent enfin à créer un suspense total !

Comment nos deux saiyens vont-ils réussir à déstabiliser l’invincible Jiren ? En dépit de l’union de leurs pouvoirs qui dépassent même les limites du Super Saiyen Blue, (Overblue pour Vegeta/ Kaioken pour Goku) les deux guerriers sont impuissants face à la force sans limites du monstre de l’univers 11.

Seul le seuil de l’Ultra-instinct atteint par Goku semble donner une lueur d’espoir. Vont-ils réussir à faire transpirer (rien qu’un peu) le colosse des Pride Troopers ? Une poignée de minutes les sépare de la fin du tournoi qui scellera le sort des univers.

Qui va sauver sa peau et remporter les Super Dragon Balls ?

Réponse à la fin du mois mars…

Les saiyens à Noel, puis retour en 2019 ?

Clôture du tournoi du pouvoir. Tout le monde ressuscite (du moins on espère). Et après ? Est-ce la fin des fins ? Et bien cela est fort peu probable !

Il n’y a eu aucune annonce quant à l’arrêt du manga, qui rattrape gentiment son retard, et jamais la Toei n’a parlé de conclusion « finale », juste une conclusion d’arc !

Dragon Ball Super reviendra très probablement d’ici une ou deux années… Il va falloir s’armer de patience, car les projets annoncés s’annoncent vraiment très intéressants !

Déjà confirmé pour décembre 2018, le prochain film traitera en profondeur du sujet central de la série : les saiyens ! Nous devrions découvrir les origines de ces combattants, et en apprendre bien plus sur les « cellules-S », qui jouent un rôle décisif dans les transformations ! Nous devrions aussi enfin avoir des informations sur Yamoshi, le supposé premier  saiyen au coeur pur,  premier guerrier à avoir éveillé le super saiyen ET le super saiyen God de la légende.

Akira Toriyama travaille sur ce film en personne, et aurait même réalisé à en croire les rumeurs, plus d’illustrations que pour n’importe quel autre film ! Le scénario fait rêver, tant il pourrait nous en apprendre sur les fondations d’un mythe, qui a conquis des millions de fans au travers le monde !

Après cette vague de succès et un film aussi ambitieux, il y a fort à parier que cette pause dans la saga sera courte et bénéfique… Les équipes travaillent très probablement sur les nouvelles histoires à raconter et les grandes directions à prendre. Prendre son temps est frustrant pour les fans, mais souvent gage de qualité pour les œuvres !

Le prochain grand rendez-vous Dragon ball sera pour décembre 2018, avant un probable retour de la série dans l’année 2019. Le manga continue quant à lui sa publication régulière.

Nous vous tiendrons au courant de la moindre information sur le sujet !

Related posts

2 Thoughts to “Dossier – Dragon Ball Super : Clap final, ou pause créative ?”

  1. […] Dragon Ball Super est dans sa phase finale et se prépare à faire une longue pause bien méritée (voir notre dossier ici), mais le jeu PS4/ONE/PC : Dragon Ball FighterZ, est la pour nous permettre de revivre les plus […]

  2. […] dans deux ans, comme nous l’avions supposé dans notre précédent article sur le sujet (ici) ? Changera-t-elle de nom (Hyper/Universe/Ultra) […]

Leave a Comment